7 International

La catégorie internationale englobe la façon dont les partenariats internationaux de nos institutions membres contribuent à faire progresser les ODD.


CICan et les collèges canadiens aident les établissements de formation du Mozambique à préparer les filles à la réussite

Projet : Formation axée sur les compétences pour l’emploi au Mozambique (FACEM)

ODD 5: Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles

Durée du projet : 2014-2021

Catégorie fonctionnelle : Développement international et coopération

Le programme Formation axée sur les compétences pour l’emploi au Mozambique (FACEM) améliore la qualité et la prestation de programmes de formation axés sur la demande et fondés sur les compétences et les sexospécificités dans les provinces de Tete et de Cabo Delgado. En partenariat avec le gouvernement du Mozambique, Collèges et instituts Canada (CICan) et ses établissements membres fournissent du soutien technique en matière de sexospécificité à la formation en enseignement et en gestion, à l’achat d’équipements de formation industrielle ainsi qu’à l’élaboration et au renouvellement de programmes de formation. La FACEM contribue également à la mise en place de services de soutien aux étudiantes et aux étudiants, une approche innovante au Mozambique pour favoriser le bien-être de tous, en particulier des filles et des femmes, pendant leur formation dans les établissements partenaires.

La FACEM contribue à l’ODD 5 au Mozambique en augmentant la participation des filles et des femmes aux programmes de formation et en changeant les attitudes concernant leur participation aux parcours professionnels et techniques. La campagne de sensibilisation Supertécnica du programme engendre des discussions entre élèves, maîtres, responsables des établissements et parents sur des thèmes comme le mariage précoce, la planification familiale, les infections transmissibles sexuellement ou la violence fondée sur le sexe.

Dans les établissements de formation des provinces de Tete et de Cabo Delgado, la FACEM aide les filles et les femmes en leur proposant des activités axées sur le recrutement, le maintien aux études et l’intégration au marché du travail. Dans le domaine du recrutement, une collaboration s’est établie avec les ressources en matière d’égalité des sexes des établissements de formation mozambicains pour créer une mise en situation intitulée « Julia e Felicidade – o caminho para o futuro », qui compare la vie de Julia (qui suit un cheminement de vie traditionnel) et celle de Felicidade (dont la famille investit dans son éducation) pour remettre en question les stéréotypes fondés sur le sexe. « Julia e Felicidade » a été transformé en livret illustré destiné aux parents et aux jeunes des communautés environnantes. Des troupes de théâtre étudiant ont également monté des prestations inspirées de « Julia e Felicidade » sur les thèmes de Supertécnica. Le Coast Mountain College a collaboré avec les équipes chargées de l’égalité des sexes dans les établissements de formation pour diffuser les livrets et les messages.

En ce qui concerne le maintien aux études, Supertécnica contribue à une culture de tolérance zéro à l’égard des agressions sexuelles, qui touchent principalement les filles, et à l’égard de la corruption liée à la réussite scolaire, qui touche à la fois les filles et les garçons. Le personnel de direction et de formation ainsi que les élèves sont sensibilisés à la lutte contre le harcèlement sexuel et la corruption liée à la réussite par le biais d’ateliers et d’activités de formation, et la FACEM a poussé pour obtenir un décret ministériel établissant un mécanisme de plainte à l’échelle du secteur pour les victimes de harcèlement sexuel dans les écoles.

Des collèges canadiens – Cégep Édouard-Montpetit, Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu, Cégep de Trois-Rivières, Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, Seneca College, Marine Institute, Camosun College, Coast Mountain College, Cégep de Jonquière, Cégep de Chicoutimi, Collège Montmorency, SAIT, Collège Boréal et Collège communautaire du Nouveau-Brunswick – travaillent avec leurs établissements partenaires mozambicains à l’intégration de l’égalité des sexes dans le contenu des programmes d’études et dans l’approche pédagogique des programmes de formation.

Pour ce qui est de l’intégration au marché du travail, les collèges canadiens ont aidé leurs partenaires mozambicains à tisser des liens avec les employeurs locaux et à cerner les occasions d’apprentissage et d’emploi pour les étudiants, en particulier pour les filles et les femmes diplômées des programmes de STIM.

Parties prenantes impliquées :

Chef de projet : Marie-Josée Fortin, directrice, Amérique latine et Afrique francophone et lusophone; mjfortin@collegesinstitutes.ca.

Les collèges canadiens soutiennent six pays des Caraïbes dans leur lutte aux changements climatiques

Projet : Programme Compétences pour accéder à l’économie verte (CAEV)

ODD: 13 Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions

Durée du projet : 2019-2024

Catégorie fonctionnelle : Développement international et coopération

Le programme Compétences pour accéder à l’économie verte (CAEV) est un programme quinquennal financé par Affaires mondiales Canada. Dans le cadre du programme CAEV, Collèges et instituts Canada (CICan) travaille en étroite collaboration avec les ministères nationaux de l’Éducation, les agences nationales de formation et les employeurs concernés afin d’accroître la capacité des établissements de formation technique et professionnelle des Caraïbes à élaborer et à proposer des programmes de formation professionnelle efficaces, pour permettre à 1080 diplômés d’être prêts à occuper un emploi ou à travailler à leur compte dans les secteurs des compétences vertes. L’objectif ultime du CAEV est de créer une main-d’œuvre plus qualifiée pour les secteurs économiques clés associés aux changements climatiques dans six pays des Caraïbes (Belize, Dominique, Grenade, Guyana, Jamaïque, Sainte-Lucie).

La majorité des activités du CAEV seront réalisées principalement grâce à six partenariats entre des établissements membres de CICan et des établissements de formation des Caraïbes. Dans chaque pays participant, les établissements qui dispensent des programmes de formation pour les jeunes seuls, les femmes, les personnes vulnérables et les membres de peuples autochtones seront jumelés à des établissements d’enseignement postsecondaire. Ensemble, ils choisiront les partenaires canadiens avec lesquels ils collaboreront pendant trois ans. Ces partenariats permettront la création et l’offre de programmes préparatoires comprenant de l’aide psychosociale, de la formation professionnelle, des conseils en orientation professionnelle et des expériences en milieu du travail. Cette formation donnera droit à un certificat, qui permettra aux diplômés de s’orienter vers un emploi ou une formation complémentaire.

Les partenariats donneront également lieu à l’élaboration de programmes de diplôme associé pour préparer la main-d’œuvre technique et s’inspireront du contenu de ces programmes pour élaborer et dispenser des cours de courte durée destinés aux personnes qui travaillent actuellement, mais qui bénéficieraient de compétences plus poussées pour travailler avec les nouvelles technologies ou les nouveaux processus écologiques. Grâce à des projets de recherche appliquée ciblés, conçus pour résoudre les difficultés que connaissent les PME qui essaient de s’adapter aux changements climatiques dans les milieux côtiers et agricoles, les liens entre les établissements de formation et les milieux de travail seront renforcés encore davantage.

Parties prenantes impliquées :

Chef de projet : Susan Sproule, directrice, Caraïbes et Afrique anglophone; ssproule@collegesinstitutes.ca